Logo du site
Calliope | Università di Corsica
Le projet  |

Objectifs et réalisations

 

 

Le projet Calliope s'engage à accompagner le développement de nouveaux échanges entre traditions savantes et populaires, et retrouver ainsi l'efficacité d'une double transmission, à la fois orale et écrite, de la poésie.

Il est constitué de trois actions :

 

1. U lamentu di e Sette galere, composition poétique et musicale du XVIIe ou XVIIIe siècle transmise oralement et par écrit sur le récit légendaire d'un naufrage lié à l'histoire de la Corse génoise.

  • Réalisation : CNCM VOCE
  • Composition et interprétation : Nicole Casalonga

 

2. Digénis Akritas, une épopée byzantine du Moyen-âge traduite en italien et en corse, interprétée en monodie sur une musique originale.

 

3. La Divine Comédie de Dante, texte original chanté en paghjella sur les versi traditionnels.

Le travail de composition et d'interprétation s'appuie sur des connaissances musicologiques, historiques et linguistiques renouvelées par les chercheurs internationaux, spécialisés dans ces différents domaines, qui participent activement au projet.

Grâce à des échanges croisés entre des acteurs culturels engagés auprès d'un large public et des chercheurs spécialisés en ethnomusicologie, littérature, traduction, philologie et sciences de l'antiquité, le projet entend ainsi contribuer activement à la réappropriation d'un patrimoine poétique et musical qui ne cesse d'entretenir par le chant la cohésion d'une société de la connaissance et du partage.

 Le projet s'inscrit parmi les nombreuses initiatives individuelles et collectives qui s'emploient à explorer les possibilités de variation du chant poétique, en diversifiant aussi ses modes de transmission pour redonner sens aux traditions dites “populaires”.

Ainsi se réactive comme par nécessité la fonction archaïque qu'avait dans les sociétés méditerranéennes le chant poétique, celle d'être un facteur de cohésion sociale. C'est pour cette raison que les anciens mythes avaient fait d'Orphée le fils de Calliope, la Muse à la belle voix, pour faire reconnaître le pouvoir civilisateur de l'alliance de la musique et de la poésie.

Considérant le chant traditionnel comme un patrimoine méditerranéen partagé, le projet s'appuie sur des expériences innovantes qui montrent à la fois l'intérêt de susciter une nouvelle synergie dans l'interprétation du chant poétique, et l'urgence de répondre à une attente citoyenne en témoignant concrètement de la durabilité des échanges culturels entre la Corse et diverses zones frontalières de Méditerranée occidentale et orientale (Florence, Gênes, Barcelone, Byzance).

 

Page mise à jour le 20/05/2021 par BENJAMIN BOURGEOIS