Logo du site
Calliope | Università di Corsica
e Sette Galere  |

Documents d'archives

À l'occasion du 2nd atelier de CNCM VOCE à Pigna, Corse-Matin a publié l'article suivant Dumenica u 7 di Ferraghju 2021 : 

Entretien avec Francis Biggi

Dans le cadre de l’adaptation du Lamentu di e Sette Galere, un entretien avec Francis Biggi, ancien directeur de la Haute Ecole de Musique de Genève, a été réalisé. S’intéressant en particulier aux relations texte-musique dans les répertoires italiens entre XIII et XVI siècles et aux répertoires situés à la frontière entre écriture et tradition orale, le CNCM VOCE lui attribua le rôle de « regard extérieur » concernant la réalisation scénique et l’adaptation musicale du Lamentu. Durant ce séjour, son analyse musicale et les décisions qui en découlèrent ont permis de rapprocher l’adaptation dans une ligne mélodique plus contextuelle à l’époque estimée de sa création (XVIIème siècle).

Résidence n°1 CNCM VOCE

Dans la poursuite du premier volet du projet CALLIOPE, dirigé par le Laboratoire Lieux Identités eSpaces et Activités (CNRS / Université de Corse), le CNCM VOCE a effectué une résidence du 7 au 15 décembre 2020, dans le cadre de la réalisation scénique du Lamentu di e Sette Galere.

Cette résidence a réuni les principaux acteurs de l’adaptation. Les chanteuses : Nicole Casalonga, Cathy Graziani, et Gigi Casabianca. Les musiciens : Elise Lancerotto et Martin Bauer. Le scénographe Toni Casalonga. Et Francis Biggi, ancien directeur de la Haute Ecole de Musique de Genève. Ensemble, ils ont pu enrichir l’adaptation en élaborant la dramaturgie, et en consacrant l’essentielle des séances aux répétitions musicales.

Atelier n°1 CNCM VOCE

Dans le cadre du Projet CALLIOPE dirigé par le Laboratoire Lieux Identités eSpaces et Activités ( CNRS / Université de Corse), le CNCM VOCE a effectué un premier atelier durant la deuxième semaine d’octobre 2020 en vue de l’adaptation scénique du Lamentu di e Sette Galere  Cet atelier de création a réuni les responsables musicaux, qui sont Nicole Casalonga, Cathy Graziani, Gigi Casabianca et Elise Lancerotto pour définir les orientations artistiques de l’œuvre musicale et partager les tâches.

Photos : 

Cathy Graziani et Nicole Casalonga

 

Elise Lancerotto à la harpe renaissance

 

Gigi Casabianca, Cathy Graziani et Nicole Casalonga

 

Gigi Casabianca et Elise Lancerotto au clavecin

 

Elise Lancerotto au clavecin

Page mise à jour le 19/02/2021 par BOURGEOIS BENJAMIN